Amazon : ses entrepôts restent fermés en France jusqu’au 5 mai

 

Un employé soulevant des cartons dans un entrepôt d'Amazon.

Amazon a annoncé lundi qu’il allait maintenir ses entrepôts fermés jusqu’au 5 mai en France, où le groupe est contraint, par la justice, de restreindre ses activités en raison de l’épidémie de Covid-19. Cette décision intervient après que la cour d’appel de Versailles a confirmé la nécessité d’une évaluation des risques liés à la pandémie chez le géant du e-commerce.

Chaque infraction pénalisée à hauteur de 100.000 euros

Le tribunal judiciaire de Nanterre a sommé Amazon le 14 avril de restreindre son activité aux produits essentiels et de procéder à une évaluation des risques professionnels pesant sur les salariés du groupe. Cette décision a été confirmée en appel vendredi par la cour d’appel de Versailles, qui a toutefois élargi la liste des produits que le site marchand peut continuer à livrer. Amazon peut ainsi livrer également les produits high-tech, informatique, de bureau, « Tout pour les animaux », santé et soins du corps, homme, nutrition, parapharmacie, d’épicerie, des boissons et entretien. Mais, le groupe devra le faire sous 48 heures. Passé ce délai, chaque infraction sera pénalisée à hauteur de 100.000 euros pendant une durée maximale d’un mois.

Amazon préfère fermer par prudence

N’étant pas sûr de pouvoir respecter scrupuleusement cette décision, le géant de la distribution a préféré maintenir la fermeture de ses entrepôts en France jusqu’au 5 mai prochain. « Un taux infime de traitement accidentel de produits non-autorisés, de l’ordre de 0,1%, pourrait entraîner une pénalité de plus d’un milliard d’euros par semaine », justifie Amazon dans son communiqué publié lundi 27 avril. « Cela signifie que nous anticipons de suspendre temporairement l’activité de nos centres de distribution français jusqu’au 5 mai, et ce alors que nous continuons à évaluer la meilleure façon d’opérer au regard de la décision de la cour d’appel », ajoute le groupe américain. Le site marchand précise que les clients « peuvent toujours commander plusieurs millions de produits auprès des entreprises indépendantes qui vendent sur Amazon et au travers de [son] réseau logistique mondial ».

Amazon va évaluer les conséquences de la fermeture de ses entrepôts sur son activité

Les salariés d’Amazon en France doivent ainsi rester chez eux au moins jusqu’au 5 mai en attendant davantage d’informations. L’entreprise souligne toutefois qu’ils sont toujours pleinement rémunérés pendant cette période. Selon les syndicats, accusés par Amazon « de tirer parti » de la situation, la fermeture des entrepôts va impacter l’activité du groupe d’environ 50 %. Le géant du e-commerce a déjà indiqué qu’il allait « évaluer dans les meilleurs délais les conséquences » pour son activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.