GP d’Autriche : Valtteri Bottas sur la plus haute marche du podium

 

Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) célébrant sa victoire au GP d'Autriche, le dimanche 5 juillet 2020.

Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) a remporté dimanche, à huis clos, le Grand Prix (GP) d’Autriche, le premier de la saison de Formule 1. Le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari) et le Britannique Lando Norris (McLaren) complètent le podium d’une course à rebondissements. Pénalisé à deux reprises, Lewis Hamilton (Mercedes) en a été éjecté.

Des pénalités et des abandons

Avant le départ, Red Bull a porté réclamation contre la décision des commissaires de ne pas pénaliser Lewis Hamilton, soupçonné de n’avoir pas ralenti sous drapeau jaune en Q3, samedi après la sortie de piste de Bottas. Après étude de nouvelles images, les commissaires ont décidé de rétrograder le Britannique de trois places. Au 66e tour, ils ont encore infligé cinq secondes au triple champion en titre pour avoir touché Alexander Albon (Red Bull) lors d’une tentative de dépassement du Thaïlandais. Les commissaires ont aussi sanctionné de cinq secondes le Mexicain Sergio Perez (Racing Point), deux tours plus tard, pour avoir été relâché trop précipitamment par son écurie lors d’un arrêt aux stands.

Outre les pénalités, il y a eu de nombreux abandons. Tour à tour, Daniel Ricciardo (Renault), Lance Stroll (Racing Point), Kevin Magnussen (Haas), Romain Grosjean (Haas), George Russell (Williams), Kimi Räikkönen (Alfa Romeo), Alexander Albon (Red Bull) et Daniil Kvyat (AlphaTauri) ont été contraints de quitter la course. Aussi, la voiture de sécurité est sortie à trois reprises, pour Magnussen, Russell et Räikkönen. Ainsi, le top 10 a beaucoup évolué pendant 40 tours.

Valtteri Bottas imperturbable

Mais au finish, ces rebondissements n’ont pas affecté le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes), qui remporte le GP d’Autriche. Il signe la huitième victoire de sa carrière, devant Charles Leclerc (Ferrari) et Lando Norris (McLaren), qui disputait seulement sa vingtième course. Lewis Hamilton, l’Espagnol Carlos Sainz Jr (McLaren), le Mexicain Sergio Perez (Racing Point), les Français Pierre Gasly (AlphaTauri) et Esteban Ocon (Renault), l’Italien Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) et l’Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) complètent le top 10.

Un soutien à la lutte contre le racisme

Notons qu’avant le départ, quatorze pilotes sur les vingt engagés, ainsi que plusieurs mécaniciens, ont posé un genou à terre sur la grille en signe de soutien à la lutte contre le racisme. Tous les pilotes étaient vêtus de tee-shirts avec l’inscription « End Racism » (« en finir avec le racisme »). Seul Lewis Hamilton arborait le slogan « Black Lives Matter » (« les vies noires comptent »).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.