Wildlife photographer of the year : le premier prix pour cette marmotte terrifiée

La marmotte terrifiée par une renarde

Le chinois Yongqing Bao a remporté le prix du photographe animalier de l’année (Wildlife photographer of the year) pour « The Moment ». Cette photo, prise dans la Réserve naturelle nationale des montagnes Qilian en Chine, montre un instant clé d’une confrontation entre un renard tibétain et une marmotte de l’Himalaya.

« The Moment » du photographe animalier chinois Yongqing Bao a remporté le premier prix de la photographie animalière de l’année décerné au Musée d’histoire naturelle de Londres. Cette superbe image qui semble tout droit sorti du « Roi Lion » ou qui semble être le fruit d’un montage humoristique a été prise dans la Réserve naturelle nationale des montagnes Qilian en Chine. Elle montre une marmotte terrifiée face à un renard tibétain aussi surpris qu’intimidé. Ce moment capturé par le photographe animalier n’a pu l’être que grâce à un timing parfait.

La marmotte terrifiée par une renarde

 

Un renard expérimenté face à une marmotte imprudente  

« C’était le début du printemps sur les prairies du plateau tibétain du Qinghai et la neige commençait à fondre. Cette femelle de renard du Tibet avait trois renardeaux à nourrir. Au lever du jour, elle s’était dissimulée près d’une colonie de marmottes de l’Himalaya. Cette jeune marmotte avait surgi de son terrier à côté d’elle. La découvrant, elle poussa un cri d’alarme avertissant toute la colonie de la présence d’un danger. Mais la renarde ne bougea pas, faisant semblant de dormir. Seul son œil était en alerte » a expliqué le Yongqing Bao au jury émerveillé par son œuvre. « Au bout d’une heure, la marmotte se décida à émerger totalement, semblant avoir oublié le danger. Peut-être était-elle affamée après un long hiver d’hibernation. S’éloignant du terrier, elle cherchait tête baissée des plantes nourrissantes à grignoter. Pour la renarde c’était le bon moment ; elle bondit mais rata la marmotte d’une longueur de mâchoire. Pendant un instant les deux animaux semblèrent figés dans un face-à-face tendu entre la vie et la mort. La marmotte était inexpérimentée et commit une erreur ; cette fois, les renardeaux auraient à manger. », a-t-il conclu son récit. Les internautes qui demandaient ce qui est advenu de la marmotte ont là leur réponse…

« Sur le plan photographique, c’est tout simplement le moment parfait », s’est extasié Roz Kidman Cox, président du jury, dans une déclaration. « Les images du Plateau Tibétain sont déjà assez rares, mais capturer une interaction aussi puissante entre un renard tibétain et une marmotte, deux espèces essentielles à l’écologie de cette région de hautes prairies, c’est extraordinaire », ajouta-t-il.

De nombreux autres prix décernés

Le photographe chinois Youngqing Bao a été doublement récompensé. Il a aussi reçu le prix de la meilleure photo dans la catégorie « comportement mammifère ». Il y avait environ 50.000 photographies en compétition pour cette édition 2019. D’autres prix ont ainsi été décernés, notamment dans la catégorie mammifères, au « Puma et guanaco, une lutte pas si inégale » du photographe allemand Ingo Arndt. Cette fois, la proie s’est échappée bel.

Une des photographies primées au Musée d'histoire naturelle de Londres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.