Affaire Lelandais : tueur en série ?

Son nom n’a échappé à personnes ces derniers mois. Nordahl Lelandais est de nouveau la cible des enquêteurs. Après avoir avoué les meurtres de Maëlys de Araujo et Arthur Noyer, son nom est en passe d’être associé à une nouvelle disparition

Les tueurs en série ne semblent pas réservés aux Etats-Unis. En l’espace de 6 mois, Nordahl Lelandais a avoué deux meurtres. Le premier, celui de Maëlys de Araujo, qui avait disparu dans la nuit du 26 au 27 août dernier, à Pont de Beauvoisin, en Isère. Après des mois,  Nordahl Lelandais a fini par avouer être le meurtrier de la fillette, accablé par une preuve matérielle irréfutable.

En mars dernier, coup de tonnerre terrible dans l’affaire Arthur Noyer, un jeune caporal disparu depuis le printemps dernier. Ses ossements avaient été retrouvés par un promeneur en septembre dernier. Comme pour l’affaire de la fillette, Nordahl Lelandais finit par avouer le meurtre, sous la pression des enquêteurs, qui disposaient de preuves matérielles à son encontre.

En l’espace de cinq mois, l’ancien militaire a tué deux personnes, aux profils radicalement différents. Pour les enquêteurs, il pourrait également être lié à plusieurs disparitions inquiétantes. `

A la fin de la semaine dernière, le nom Lelandais est de nouveau sur le devant de la scène judiciaire. En effet, les enquêteurs ont fait un lien entre lui et Eric Foray, disparu depuis le 16 septembre 2016. Cet homme âgé de 46 au moment de sa disparition, a été vu une dernière fois sur les caméras de surveillance d’un magasin Super U.

Depuis quelques jours, les enquêteurs s’intéressent de près à un nom figurant sur le carnet d’adresses de Nordahl Lelandais : celui de Julien Foray qui pourrait être le cousin du disparu. Les deux hommes ont-ils un réel lien de parenté ? Si oui,  Nordahl Lelandais aurait-il pu rencontrer le disparu par le biais de son cousin Julien Foray ?

A ce jour, les enquêteurs continuent de chercher des preuves afin d’établir un lien entre Lelandais et Eric Foray. « Eric avait 46 ans au moment de sa disparition. Depuis, ma vie est totalement bouleversée. Je suis satisfait que l’enquête démarre vraiment. Enfin ! Mais si la piste due Nordahl Lelandais vient à se confirmer, l’espoir de revoir Eric s’amenuise », a déclaré Régis Pique, compagnon d’Eric Foray.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *