Ligue Europa : L’Eintracht Francfort dans les étoiles

 

Après 42 ans d’attente, l’Eintracht Francfort a décroché son deuxième trophée européen, mercredi soir à Séville, en battant le Glasgow Rangers aux tirs au but. Cette victoire historique est largement signée du gardien Kevin Trapp et de l’attaquant Rafael Borré.

Jusqu’au bout de la nuit ! L’Eintracht Francfort s’est imposé mercredi soir lors de la finale de la Ligue Europa à Séville face au Glasgow Rangers. Cette victoire a été acquise à l’issue des tirs au but, après un score nul de 1 but partout et une prolongation à suspense. Le succès allemand était pourtant attendu un peu plus tôt dans la partie, après que le club a sorti le FC Barcelone en quart de finale et West Ham en demi.

Francfort a de la ressource 

Dès l’entame de la rencontre, l’Eintracht a assumé son statut de favori en mettant une énorme pression sur les buts de McGregor sans pouvoir concrétiser. Face aux ratés des Aigles, les Ecossais ont pris confiance et sont sortis de leur coquille. Ils ont même mieux fini le premier acte. C’est logiquement qu’ils ont ouvert le score après la pause par l’attaquant nigérian Aribo. Ce dernier a profité d’une glissade de Sow pour filer au but et glisser le ballon sous les jambes de l’ancien gardien du PSG Kevin Trapp (57e minute).

Sonnés par cette ouverture du score, les protégés d’Oliver Glasner n’ont pas pour autant baisser les bras. A l’image du Serbe Filip Kostic, meilleur joueur de cette campagne 2022, et du Colombie Rafael Borré, qui a eu les plus belles occasions. Le second a été l’auteur de l’égalisation. Plein de malice, il a surgi dans la surface de réparation écossaise pour couper un centre millimétré de Kostic au premier poteau et tromper le vétéran McGregor (69e minute).

Kevin Trapp sauve son club

Il n’y a plus eu d’occasions franches jusqu’à la fin du temps réglementaire. Vers la fin de la prolongation, à la 118e minute, les Rangers ont eu l’opportunité de faire très mal aux Allemands. À la réception d’un centre du Jamaïcain Kemar Roofe, Ryan Kent a buté sur Trapp alors qu’il avait tiré sur lui à bout portant. Cet arrêt réflexe a été suivi d’un autre sauvetage dans les dernières minutes du match (120e + 2)

Le sort de cette finale s’est donc joué aux tirs au but. Tous les joueurs ont réussi leur exercice, à l’exception de l’expérimenté gallois Aaron Ramsey. L’ancien d’Arsenal a tiré plein centre mais à ras de terre. Trapp n’a pas eu de mal à stopper le tir. Il a simplement laissé traîner sa jambe gauche. Borré a ensuite conclu la séance d’une frappe limpide dans la lucarne.

Qualifié pour la Ligue Europa la saison prochaine

L’Eintracht Francfort remportait ainsi la deuxième coupe européenne de son histoire, après celle de 1980 face au Borussia Mönchengladbach. Cette compétition était appelée à l’époque la Coupe de l’UEFA. Il devient le premier club germanique à gagner ce tournoi depuis Schalke 04 en 1997 (face à l’Inter Milan). Les supporters allemands ont fêté cet exploit toute la nuit à Séville, avant de rentrer au pays.

Ce vendredi, les Aigles ont été accueillis en héros de retour chez eux. La saison prochaine, ils joueront la Ligue des Champions malgré leur 11e place dans la Bundesliga. L’Allemagne comptera ainsi cinq représentants dans cette compétition. Francfort peut espérer une belle campagne avec ses recrus. Parmi lesquels le Français Randal Kolo Muani, en provenance du FC Nantes, et l’ancien serial buteur du club Luka Jović, qui a échoué à s’imposer au Real de Madrid.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.