Covid-19 : la France en situation critique

Le chef de l’État, Emmanuel Macron, a annoncé jeudi l’instauration prochaine de nouvelles mesures sanitaires face à un virus qui progresse toujours plus. Parallèlement, l’Allemagne a décidé de placer la France sur la liste des pays à haut risque.

Le tableau sanitaire ne semble toujours pas s’éclaircir en France malgré les mesures prises par le gouvernement depuis le début de la pandémie. La troisième vague en cours marquée par un variant britannique plus virulent se rapproche dangereusement de la deuxième quand on regarde les données disponibles de près. Le pays a en effet dépassé cette semaine le chiffre de 200 000 nouveaux malades du Covid et plus de 4700 personnes se trouvent actuellement en réanimation. La situation est particulièrement alarmante en Ile-de-France où les autorités s’en remettent aux transferts des malades ailleurs, faute de lits suffisants pour accueillir les cas les plus graves dans les hôpitaux.

C’est la bérézina et la campagne de vaccination sur laquelle l’exécutif mise pour endiguer la pandémie n’avance guère assez vite. Bien sûr la situation est relativement maîtrisée dans les Ehpad où les séniors ont pu accéder à leurs doses. Mais sur un plan général, le pays reste à la merci du virus.

Macron refuse de céder

Malgré ce tableau inquiétant, le président refuse de varier dans sa stratégie de gestion de la pandémie. Critiqué par les épidémiologistes et une bonne partie de l’opposition pour avoir refusé de procéder à un nouveau confinement en janvier, le chef de l’État a vivement défendu sa position jeudi. À l’en croire, les mesures actuellement en vigueur sont déjà suffisamment fortes malgré la vague actuelle. À ceux qui s’attendaient à un moment de contrition à l’image de celui auquel s’est livrée Angela Merkel devant ses compatriotes il y a quelques jours, le président français a répondu par la négative, indiquant n’avoir aucun regret à propos des décisions prises jusque-là. Par ailleurs, il a annoncé l’entrée en vigueur très prochaine d’autres séries de mesures restrictives destinées à freiner la course du virus.

L’Allemagne veut serrer l’étau

Emmanuel Macron a bien précisé qu’il n’y avait aucun tabou concernant la gestion de l’épidémie. Mais on ne sait toujours quelle sera la nature des mesures à venir. Ce que l’on sait en revanche, c’est que la situation de vrai-faux confinement décrétée depuis bientôt une semaine dans 16 départements ne rassure guère les voisins, dont l’Allemagne. Berlin a effet décidé de placer la France en zone à haut risque. « Une nécessité », à en croire Angela Merkel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.