Tennis : ces joueurs à suivre à l’Open d’Australie

Même si les restrictions sanitaires liées au coronavirus n’aident pas, le premier Grand Chelem (GC) de l’année se prépare activement à Melbourne. Gros plan sur cinq joueurs du top 10 hors big 3, pouvant légitimement prétendre à aller loin lors du tournoi.

Daniil Medvedev

Finaliste de l’US open 2019 contre Nadal lors d’une affiche palpitante, vainqueur la saison écoulée des Masters de Bercy et de Londres, Medvedev va entamer cette nouvelle saison dans le costume d’un joueur capable de faire mal à quiconque sur le circuit, surtout sur dur. Le Russe au tempérament chaud aura 25 ans dans quelques jours. C’est plus que jamais le moment d’affirmer son potentiel.

Stefanos Tsitsipas

Il n’a que 22 ans, mais figure dans le top 10 depuis 3 ans et a déjà battu Federer, Nadal et Djokovic. Cela donne une idée du talent de Tsitsipas. Le vainqueur du Masters en 2019 a toutes les clés nécessaires pour tutoyer davantage les sommets du tennis mondial. Même si son jeu est beaucoup plus associé à la surface ocre, il faudra légitimement compter sur le Grec lors de la quinzaine australienne.

Alexander Zverev

Sascha reste un joueur difficile à cerner, autant par ses fulgurances dans le jeu que par sa nonchalance parfois suicidaire sur le court. Cela pousse d’ailleurs nombre d’observateurs à le juger trop sévèrement. Alors que pour un bonhomme de 23 ans à peine, il compte déjà des faits d’armes considérables à son actif, dont trois Masters 1000 et Masters. L’Allemand, numéro 7 mondial peut capitaliser sur 2020 où il a atteint pour la première fois une finale de GC (à l’Us Open) pour débuter la saison sur les chapeaux de roues.

Andrey Rublev

Le Russe a crevé l’écran en 2020 avec cinq titres dans la besace, deux quarts de finale en GC et 80 % de victoires, chiffre supérieur à celui de Rafael Nadal par exemple. Cela témoigne de la régularité affichée au haut niveau par le joueur de 23 ans. Désormais dans le top 10 (8e mondial), il peut viser plus haut.

Matteo Berrettini

À Melbourne, Matteo Berrettini aura surtout à cœur de se rassurer et pourquoi pas d’envoyer un message à la concurrence. La victoire de mardi dernier contre Dominic Thiem à l’ATP Cup tombe à point nommé pour l’Italien dont l’année 2020 aura été plus que famélique en termes de victoires (seulement 9). Mais le natif de Rome a déjà prouvé par le passé être capable de rivaliser avec les meilleurs. Sa demi-finale à l’US Open 2019 ne remonte pas à bien loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.