Coronavirus : l’UEFA se réunit mardi pour décider du sort des compétitions européennes

Logo officiel de l'Euro 2020.

Mardi, l’UEFA va tenir une réunion au sommet pour décider du sort des compétitions européennes : Euro 2020, la Ligue des champions et l’Europa Ligue. Entre report et annulation, l’instance européenne peut étudier plusieurs hypothèses pour limiter les pertes.

Quel sort pour l’Euro ?

Alors que le coronavirus se propage et que la plupart des grands Championnats sont actuellement suspendus, l’UEFA doit tenir une réunion exceptionnelle ce mardi. L’importante vidéoconférence se tiendra en deux phases. D’abord une première réunion est prévue le matin à 10 h entre l’état-major de l’UEFA et les représentants des clubs, des ligues et des joueurs. Une seconde suivra à 13 h avec les 55 fédérations membres avant une réunion du Comité exécutif de l’instance à 14 h.

Il s’agira de décider de la marche à suivre concernant les différentes compétitions européennes à savoir l’Euro 2020, la Ligue des champions et l’Europa Ligue. S’agissant tout particulièrement de l’Euro, il pourrait être reporté à l’été 2021. Une solution qui plaît au sélectionneur de l’équipe d’Italie Roberto Mancini.

Dans un contexte européen où les mesures de confinement et les fermetures de frontières se multiplient, « l’UEFA n’a pas le choix : il faut reporter à la fois l’Euro et la Ligue des champions », estime un cadre du football mondial. « Il faut que tout le monde se retrouve quand la crise sera finie pour tout reprogrammer. Il faudra alors refaire entièrement le calendrier international une fois que la crise sera terminée », ajoute-t-il.

Reprogrammé en hiver ?

Le report semble une mesure raisonnable puisque cette année l’Euro est organisé dans 12 pays. Ce qui va contraindre les équipes et les supporters à passer plusieurs frontières et l’UEFA à prendre en compte l’évolution de l’épidémie dans tous ces pays.

Une autre proposition est de reprogrammer la compétition en hiver prochain. Là également, il y a un risque de se heurter à l’opposition des Ligues qui ont déjà accepté de suspendre leur championnat pour le Mondial 2022 disputé en novembre-décembre au Qatar.

« Les enjeux financiers sont énormes »

Il y a en outre l’option du huis clos qui semble aussi difficilement concevable pour l’UEFA à cause de la billetterie. Tout comme l’annulation de la compétition, qui génère d’importantes sources de droits télévisés. L’Euro 2016, pour le seul marché français, avait engrangé un total 110 millions d’euros de droits TV versés par les chaînes beIN Sports, TF1 et M6.  « Les enjeux financiers sont énormes, confirme un analyse du football. On sait que la FIFA dispose de réserves importantes mais on ne sait pas pour l’UEFA ni pour les Ligues. ».

L’UEFA étudie en tout cas plusieurs scenarios pour limiter la casse sportive et économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.