Halloween : les ventes de confiserie s’envolent

 

Des confiseries pour Halloween

On le sait, Halloween est la fête des bonbons et cela se vérifie encore une fois. Selon l’institut Nielsen, les ventes de confiserie se sont envolées à une semaine de cet évènement. Plus largement, c’est l’ensemble du marché alimentaire qui réalise de belles ventes.

110 millions d’euros de ventes pour la confiserie

A quelques jours d’Halloween (le 31 octobre), une étude de l’institut Nielsen montre l’impact que cette fête a sur les ventes dans la grande distribution depuis les dernières années. Pendant cette fête, 1 foyer français sur 2 achète des bonbons, des guimauves et autres sucreries, à raison de 7 euros et 3 sachets en moyenne. D’après le panéliste, la quinzaine d’Halloween représente 110 millions d’euros de ventes pour la confiserie, soit 5,4% des ventes annuelles. Les chewing-gums et les barres chocolatées sont les produits qui profitent le mieux de la fête d’Halloween avec des ventes multipliées par 3,7. Les sucettes également enregistrent une hausse de leur chiffre d’affaires de plus de 100%, soutenues par de fortes promotions. Les acheteurs étant particulièrement sensibles à la théâtralisation de l’offre.

« Le jour J représente 15% des ventes de confiserie »

Dès ce weekend, la grande distribution devrait se frotter les mains compte tenu d’une accélération exponentielle des ventes. Celles-ci vont démarrer progressivement avant d’accélérer la dernière semaine jusqu’au 31 octobre. « Le jour J représente 15% des ventes de confiserie de sucre sur la quinzaine. Fait intéressant, il s’agit aussi en 2018 du deuxième meilleur mercredi de l’année pour les ventes de légumes ! », constate Nielsen. Cette hausse des ventes de légumes est peut-être le résultat d’un achat de compensation aux côtés des achats de sucreries. Ou alors serait-ce la conséquence d’une ruée sur les citrouilles ?

Neuvième semaine la plus rentable de l’année

Au-delà des confiseries, c’est l’ensemble du marché de l’alimentaire qui profite d’Halloween. Selon Nielsen, les foyers ont consacré en moyenne un budget d’achats alimentaires de 56€ lors de la semaine d’Halloween 2018. Cette semaine a été la neuvième meilleure de l’année pour les hypers et supermarchés français, avec 1,3 milliard de ventes réalisées. « La semaine d’Halloween est uniquement devancée par les semaines de fêtes de fin d’année, la semaine de Pâques et deux semaines estivales – Coupe du Monde de Football et première semaine d’août marquée par la canicule », précise Nielsen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.