Inde : une femme de 74 ans donne naissance à des jumelles

 

Une vieille femme indienne assise avec les mains croisés sur les genoux

En Inde, une femme âgée de 74 ans a donné naissance à des jumelles le 5 septembre 2019. Mariée depuis 54 ans, elle voulait désespérément avoir un enfant. Finalement, ses vœux ont été exaucés grâce à une fécondation in vitro.

« Nous avons constaté qu’elle était apte à la conception par FIV »

En 2016, une Indienne de 70 ans avait donné naissance à son premier enfant, à la suite d’une fécondation in vitro (FIV). C’était déjà un miracle ! Trois ans plus tard, c’est encore plus incroyable. Le 5 septembre à 10H30, une autre Indienne de 74 ans a donné naissance à des jumelles, après 54 ans de mariage.

La septuagénaire Mangayamma Yaramati et son époux Sitarama Rajarao exprimaient un fort désir de parentalité après des années de stigmatisation dans leur village de Nelaparthipadu, dans l’état d’Andhra Pradesh, au sud-est de l’Inde. « Les gens m’appelaient la femme sans enfant », témoigne aujourd’hui la mère. Mangayamma Yaramati a confié avoir appris l’année dernière qu’une femme de son quartier avait eu un enfant à l’âge de 55 ans par fécondation in vitro (FIV). Elle a alors décidé d’essayer la méthode, malgré les risques liés à son âge. « Elle nous a contactés. Nous avons été surpris par sa volonté. Nous avons effectué tous les tests médicaux et avons constaté qu’elle était apte à la conception par FIV », raconte le médecin qui a mené l’opération, la docteure Uma Sankar.

La mère et les bébés sont en bonne santé

Quelques jours plus tard, une fécondation in vitro (FIV) a été réalisée à partir du sperme de Sitarama Rajarao et des ovocytes d’une donneuse. Et le miracle se produisit. Mangayamma Yaramati était bel et bien enceinte pour la première fois de sa vie. Neuf mois après, elle donnait la vie à des jumelles par césarienne. « Je suis très heureuse, a-t-elle déclaré après l’accouchement. Dieu a répondu à nos prières ». La mère et les bébés sont en bonne santé et il n’y a pas de problème, ont confié les médecins. Cependant, Mangayamma Yaramati a été conduite dans un hôpital spécialisé pour la sortir du stress post natal. Quant aux bébés, ils sont traités à la maternité de Nelaparthipadu. « Je ne pense pas qu’il y aura des problèmes de santé majeurs dans la période post-natale, rassure Dr Uma Sankar. Cependant, elle ne peut pas allaiter les bébés. Mais il n’y a rien d’inquiétant. Nous pouvons nourrir les nourrissons avec du lait provenant d’une banque de lait ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.