Finale US Open : Nadal bat Medvedev et se rapproche du record de Federer

 

Rafael Nadal, saluant le public après sa demi finale à l'US Open 2019

Dimanche, Rafael Nadal a battu Daniil Medvedev en finale de l’US Open, à l’issue d’un match épique de près de 5 heures. Avec cette victoire, Rafa remporte son 19e titre en Grand Chelem et n’est plus qu’à un trophée de Roger Federer, le recordman.

Medvedev se montre à la hauteur de Nadal

Rafael Nadal a remporté dimanche soir son 19e titre du Grand Chelem à l’US Open. Après sa victoire, l’Espagnol a eu du mal à contenir ses larmes face à l’ovation des 22.000 spectateurs du court Arthur Ashe, à New York. C’est dire combien ce trophée était important pour lui et combien il a dû batailler pour l’arracher.

Rafael Nadal s’est imposé au bout de 5H de jeu (7-5, 6-3, 5-7, 4-6, 6-4 en 4h49) face à un adversaire aussi talentueux que coriace : Daniil Medvedev. Les deux joueurs ont offert au public un duel épique, clairement inattendu. Avant la finale, le russe de 23 ans était constamment caricaturé pour la prétendue laideur de son jeu. Mais dimanche, il a su montrer à la hauteur de l’enjeu et surtout de Rafael Nadal.

Pendant un peu plus de deux sets, Daniil Medvedev a donné du fil à retordre au Majorquin, qui est resté égal à lui-même. Le numéro 4 mondial ne s’est pas fait marcher dessus, même quand il n’y avait presque plus rien à espérer. C’est ainsi que dans le troisième set, le Russe a sorti le grand jeu et rendu cette finale de l’US Open exceptionnelle, alors que Rafa s’apprêtait à plier le match avec un break en poche.

« Tout le monde a vu pourquoi Daniil est numéro 4 mondial »

Le sort de Daniil Medvedev était déjà scellé comme la plus part des adversaires de Nadal en finale de Grand Chelem, à l’exception de Djokovic et Federer (et éventuellement Stan Wawrinka à Melbourne en 2014). Söderling, Berdych, Thiem et Anderson sont ainsi passés à la trappe face à l’Espagnol.

A la fin de la partie, le numéro 2 au classement ATP a confié que «C’est l’une des soirées les plus émouvantes » de sa carrière, « un match fou », « une magnifique finale ». Il a également magnifié son adversaire : « Tout le monde a vu pourquoi Daniil est numéro 4 mondial, à vingt-trois ans. La façon dont il a été capable de se battre, de changer le rythme du match a été incroyable», a-t-il déclaré.

Grâce à sa victoire à l’US Open, le joueur de 33 ans n’est plus qu’à une victoire des 20 titres de Roger Federer en Grand Chelem.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.