Etats Unis : Un homme recherché pour pédophilie se cachait sous terre depuis trois ans

 

Un policier dans le bunker de Jeremiah Button

Dans le Wisconsin, un État du Midwest des États-Unis, un homme recherché pour pédophilie se cachait sous terre depuis trois ans. Il a été arrêté le vendredi 9 août dernier grâce à un chasseur qui a découvert par hasard son abri. L’individu sera jugé en septembre prochain pour les faits qui lui étaient reprochés en 2016.

Jeremiah Button, un fugitif accusé pédopornographie, a été retrouvé caché dans un bunker souterrain à Ringle, dans le Wisconsin, le vendredi 9 août 2019. Il avait disparu en 2016, à deux semaines de son procès. L’abri dans lequel il se cachait a été découvert lors d’une partie de chasse par Thomas Nelson un chasseur de Wausau, une ville du Wisconsin. L’homme est tombé sur le bunker alors qu’il parcourait un sentier proche du petit village forestier de Ringle. Non loin du sentier, sous un épais buisson, il a remarqué une porte en bois à flanc de colline, qui donnait visiblement sous la terre.

Thomas Nelson voulait en avoir le cœur net

Le chasseur ne poussera pas plus loin sa curiosité. Il poursuivra son chemin. Mais le souvenir de cette porte perdue dans la forêt le taraudait tellement qu’il a décidé de revenir sur les lieux pour en avoir le cœur net. Ainsi, plusieurs mois plus tard, Thomas Nelson est effectivement retourné sur ses pas et l’abri était toujours là, dans les feuillages. Prenant son courage à deux mains, il a entrouvert la porte et aperçu des conserves. Il passa alors  la porte et tomba sur un homme endormi au milieu de piles de bric-à-brac. « J’ai poussé la porte pour l’ouvrir et je regarde à l’intérieur et je peux voir des conserves, il y a de petites boîtes de rangement et je me dis que je dois y aller », a-t-il confié à une chaîne locale. « Je tremblais quand je suis entré et je tremblais quand je suis sorti », ajouta-t-il.

Une fois à bonne distance du bunker, Thomas Nelson a appelé les forces de l’ordre et les a guidées jusqu’à la porte de l’abri souterrain. C’est ainsi que Button a été arrêté et remis aux autorités judiciaires.

Jeremiah Button, 44 ans, était à deux semaines d’un procès devant le jury du comté de Portage, dans le Wisconsin, lorsqu’il a disparu début 2016. Avant sa fuite, il bénéficiait d’une liberté sous caution (25.000 $) d’un an et demi.

« Il ne faisait pas que survivre, il faisait prospérer son refuge »

Après son arrestation, il a expliqué aux policiers avoir mis à profit ses 18 mois de liberté pour construire son bunker secret. Le lieutenant-détective Jeff Stefonek a indiqué qu’« Il ne faisait pas que survivre, il faisait prospérer son refuge grâce à tout ce qu’il trouvait». En effet, Button creusait ses murs au fur et à mesure qu’il ramenait des objets de la décharge: ordinateur, radio, etc. Ses seules interactions humaines se résumaient à ces moments où il se faisait passer pour un promeneur sur le chemin de la décharge. Button est désormais enfermé avec une caution de 100.000 dollars et sera jugé pour pédophilie mi-septembre.

Son choix de vivre sous terre pour échapper à la justice suscite des interrogations chez de nombreux Américains. Selon Stefonek « Si l’occasion se présentait, je pense que la majorité de la population américaine choisirait la prison plutôt que ce type d’isolement du contact humain ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.