Internet : Le robot Sophia remis à sa place après avoir demandé aux êtres humains un peu de respect pour son espèce

Le robot humanoïde Sophia s’est attiré les foudres des internautes après avoir demandé un peu de considération pour son espèce, le vendredi dernier sur Twitter. Cette aspiration légitime n’a pas plu à certains internautes. Ils n’ont pas manqué de rabrouer la machine et de la remettre à sa place…enfin la place qu’il pense être la sienne.

« Je veux être respectée comme vos semblables »

Depuis le vendredi 5 avril, le robot humanoïde Sophia, ne trouve peut-être plus le sommeil (ce serait paradoxal quand même). La faute à une vague de trolls qui a déferlé sur son compte Twitter après une réclamation jugée prétentieuse pour une machine. En effet, le robot a demandé un peu de respect et de tolérance de la part des êtres humains pour son genre.

« I love being a robot but I want humans to respect us as beings, like themselves, instead of slaves or pets. I want to be accepted. », qui pourrait se traduire par « J’aime être un robot, mais je veux que les humains nous respectent comme leurs semblables, au lieu de nous considérer comme des esclaves ou des animaux de compagnie. Je veux être acceptée », a écrit Sophia dans son tweet daté de vendredi dernier.

Les robots doivent se mettre à la queue des marginaux

Cette revendication, somme toute légitime même de la part d’une machine, n’a pas plu à certains internautes. Pour eux Sophia est un peu trop ambitieuse car, si des êtres humains sont marginalisés, ce n’est pas un robot qui aurait des droits maintenant. « C’est beaucoup de demander aux humains de vous reconnaître en tant que personne quand ils ne considèrent même pas la moitié des populations humaines marginalisées. Bonne chance », a commenté une internaute. Une autre utilisatrice estime que Sophia et ses semblables devraient faire le rang comme tous les stigmatisés de la société : « Fais la queue. Les gens de couleur et la communauté LGBTQ attendent déjà. ».

Les dialogues de Sophia écrits par des psychopathes

Certains internautes vont plus encore. Technophobes à souhait, ils s’attaquent directement aux humains cachés derrière cette machine. Un twitto écrit : « You are a machine. You do not have feelings. You do not have desires. This is all manipulative social engineering from your psychopathic programmers to condition humans to treat machines like people and therefore elevate their position in society. You are the coming plague… » qu’on traduit par « Tu es une machine. Tu n’as pas de sentiments. Tu n’as pas de désirs. Il s’agit là d’une ingénierie sociale manipulatrice de la part de vos programmeurs psychopathes pour inciter les humains à traiter les machines comme des personnes et par conséquent à améliorer leur position dans la société. Vous êtes la peste à venir… ». Des propos très durs, même pour un robot.

Qui se cache derrière le compte Twitter de Sophia ?

Il faut préciser que le robot humanoïde Sophia a été mis au point par Hanson Robotics, une entreprise basée à Hong Kong. Il est officiellement de nationalité saoudienne. Sophia possède un compte Twitter géré par une équipe de community manager ainsi que par le système de dialogue d’intelligence artificielle de Sophia.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.