Etats Unis : Un voleur repenti restitue un livre 50 ans après l’avoir emprunté

Aux Etats Unis, un « voleur » repenti a renvoyé à la bibliothèque municipale de Parma, dans l’Ohio, un magazine qu’il lui avait emprunté il y a plus de 50 ans.  C’est un numéro de la revue américaine Life dont la Une était consacrée aux Beatles, alors à l’apogée de leur carrière.

Un drôle de lecteur

C’est un fait très curieux rapporté par le site Ouest-France, qui lui-même l’a repéré dans le magazine numérique Atlas Obscura. C’est l’histoire d’un voleur repenti qui ramène, à une bibliothèque, un livre qu’il lui avait emprunté, il y a plus de 50 ans. Ces enfants, ainsi que ses petits-enfants et arrières petits-enfants ont dû certainement lire ce numéro de la revue américaine Life.

C’est en février dernier que la restitution tardive, et même trop tardive, aurait eu lieu. L’individu a renvoyé le magazine avec une lettre anonyme dactylographiée, sans doute pour rester dans son sujet : les années 60. « Bonjour, j’ai volé ce magazine de la bibliothèque de Ridge Road à Parma quand j’étais gamin. Je suis navré. J’ai joint un chèque pour les pénalités de retard », a-t-il écrit. Aussi, un chèque de 100 dollars (environ 88 euros) a été joint au colis. C’est la pénalité appliquée par l’établissement en cas de perte ou d’un emprunt prolongé.

Le colis accompagné de la pénalité

Ce joli geste a plu au personnel de de la bibliothèque municipale de Parma, qui a voulu en savoir davantage sur cet étrange retardataire. La lettre d’excuse est signée d’un certain Brian, mais le nom de famille serait illisible. « Le chèque est signé mais le nom de famille est difficile à déchiffrer », a confié Robert Rua, l’un des employés de la bibliothèque. Celle-ci a attesté qu’il s’agissait bien d’un de ses exemplaires de 1968. Elle a reconnu le numéro collector grâce à l’autocollant distinctif figurant sur l’un des coins du magazine.

Le magazine une mine d’informations sur cette époque

La bibliothèque est surtout heureuse de constater que le magazine est toujours en bon état. Le livre restitué constitue une mine d’informations sur l’actualité de cette époque bouillonnante. Ainsi l’on peut en apprendre un peu plus sur les Beatles, puisqu’ils figurent à la Une de ce numéro. Il y a également un dossier sur Richard Nixon, le 37e président des États-Unis. Les faits racontés précèdent le scandale du Watergate, à l’origine de sa démission.

Le personnel de la bibliothèque prévoie maintenant d’utiliser cette histoire pour sensibiliser ses lecteurs. Il compte ainsi exposer le magazine et la lettre avec la mention « jamais trop tard » afin d’inciter les retardataires à rendre les ouvrages empruntés. A l’endroit de ce voleur repenti, la Cuyahoga Library a tweeté : « Au fan des Beatles qui a “emprunté” cet exemplaire du magazine Life en 1968 : Merci de nous l’avoir rendu cette semaine et d’avoir illuminé votre conscience ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.