Etats-Unis : le poseur de bombes du Texas est mort

Depuis début mars, un homme était soupçonné d’être à l’origine de plusieurs attaques au colis piégé, ayant causé la mort de deux personnes. Ce mercredi, après une cinquième explosion, l’homme s’est finalement donné la mort, acculé par la police. 

Il y a trois semaines, commençaient des attaques en séries, toujours avec le même mode opératoire : des colis piégés ont  été déposés devant des maisons de la ville d’Austin, située au nord des Etats-Unis.

Il aura fallu trois attaques pour que les policiers puissent les attribuer à une seule et même personne. La première attaque avait blessé une femme, et la seconde, tué un homme de 39 ans.

« Nous percevons effectivement des ressemblances et estimons actuellement que ces dossiers sont liés. Nous ignorons toutefois quel peut être le mobile derrière ces dossiers », soulignait alors Brian Manley, chef de la police d’Austin. Au regard des caractéristiques des victimes, il précisait également qu’il pouvait s’agir « d’attentats racistes ».

Mais le 21 mars, tout a basculé lorsque la police a été alertée de la présence d’un individu suspect. Alors qu’il était sur le point de commettre un nouveau méfait, il s’est suicidé. Acculé par la police, il n’a eu d’autre choix pour leur échapper. Son identité n’a pas encore été révélée au public.

Le décès de l’auteur présumé des attaques au colis piégé a été annoncé par Brian Manley, le chef de la police d’Austin. De nombreux personnages publics tel que Jason Whitely (ancien reporter de la chaine Channel 8) ont, en temps réel, relayé les informations diffusées par le FBI. Le FBI a d’ailleurs tenu à préciser que le suspect était mort à cause de son dispositif explosif.

Dans une conférence, un policier d’Austin a affirmé que personne ne connaissait ses motivations.

Pour l’heure, un appel à témoin est lancé après que des images de vidéos surveillance ont filmé le suspect, quelques heures avant son décès. Toute personne le reconnaissant est priée de se manifester auprès de la police.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *