Estrosi interdit les kermesses scolaires

kermesse

Dans le cadre de l’état d’urgence et face à la menace terroriste, Christian Estrosi, le maire de Nice, a décidé d’interdire les fêtes scolaires qui impliquaient la présence d’inconnus dans les établissements.

«J’ai donc décidé, jusqu’à la levée de l’état d’urgence, que les kermesses et autres fêtes ne seront autorisées par la ville pendant le temps périscolaire qu’à la condition que les adultes extérieurs n’entrent pas dans l’établissement».

Ce sont ces mots qui ont été employés par l’ancien ministre pour justifier son choix.

Frustrée par cette décision, une mère d’élève a déjà lancé une pétition pour s’y opposer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *