Macron attend la restructuration de son nouveau cabinet

 

Depuis plusieurs semaines, Emmanuel Macron attend la restructuration de son cabinet présidentiel qui perd son personnel depuis l’élection d’avril. Ce dossier a été confié au secrétaire général actuel de l’Élysée, Alexis Kohler, maintenu à son poste en dépit des critiques en interne.

Depuis la réélection d’Emmanuel Macron, l’Elysée se vide petit à petit de son beau monde. Parmi les départs on compte celui de Jonathan Guémas (55 ans), conseiller discours du président de la République. La plume d’Emmanuel Macron a rejoint, début juillet, Publicis France, leader français du marketing, de la communication et de la transformation digitale des entreprises. Il retrouve là-bas Clément Léonarduzzi, ex-conseiller spéciale du chef de l’État, lui aussi parti au lendemain de l’élection présidentielle.

Thierry Solère, un connaisseur de l’Assemblée

Ces départs ont poussé’Emmanuel Macron a lancé une restructuration de son cabinet. Le dossier a été confié au secrétaire général actuel de l’Élysée, Alexis Kohler qui reste bel et bien à son poste, en dépit des critiques en interne. Le tout puissant bras droit historique du champion de LREM aurait même le contrôle absolu de ce remaniement. Personne n’aura donc à contester ses choix. D’ailleurs, il aurait déjà établi une liste de nouveaux conseillers.

On y retrouve en bonne place le nom de Thierry Solère, ancien député Les Républicains. Ce membre de La République en marche (LREM) a été député de la neuvième circonscription des Hauts-de-Seine de 2012 à 2022. Mais il a renoncé aux élections législatives de juin dernier. L’ex conseiller de Macron était en charge de négocier les ralliements de la droite à la majorité présidentielle. Il pourrait se voir proposer un important poste dans l’entourage du chef de l’Etat. Des membres de la Macronie conseilleraient le choix de cet élu qui connait très bien l’Assemblée nationale.

Grégoire Potton, un très bon organisateur

On annonce également le nom de Grégoire Potton, coordinateur de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron. Moins connu du grand public, il jouirait cependant d’une profonde estime à l’Elysée. Son intégration au cabinet du chef de l’Etat serait d’ailleurs déjà actée. Cet ancien du Parti socialiste (PS) a rejoint Emmanuel Macron dès le début de son aventure présidentiel en 2016, avec la création du mouvement En Marche qui deviendra LREM. On lui aurait réservé le poste de conseiller politique, en lieu et place de Maxance Barré, qui a regagné l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU).

On reconnait en l’ancien coordinateur en chef de la campagne de Macron des qualités d’organisateur. Le président de la République en aura grandement besoin alors que son second mandat se fera avec une opposition plus puissante incarnée par la Nupes et le RN. Si Grégoire Potton n’a ni confirmé, ni infirmé l’information sur sa nomination, il apprécierait bien le poste très stratégique de conseiller spécial du président. Mais il se contenterait aussi du secrétariat général ou de la direction des services.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.