Normandie : une nouvelle vidéo du Goéland 1951 fait rire les restaurateurs de France

 

La tribue des Houpas (capture écran).

Une nouvelle vidéo du bar-restaurant Le Goéland 1951 à Réville, en Normandie, fait rire les restaurateurs de France, depuis sa publication le mardi 26 mai 2020. En seulement 24 heures, elle a été visionnée plus de 50 000 fois.

Alors que les restaurateurs attendaient impatiemment les annonces d’Edouard Philippe ce jeudi, le bar-restaurant Le Goéland 1951 à Réville, en Normandie, a choisi de jouer un peu de l’humour pour rendre la situation moins crispante. Ses employés ont monté une petite vidéo sympathique avec l’aide du réalisateur caennais Jonathan Perrut. Publié le mardi 26 mai, ce film intitulé « La tribu des Houpas », a été visionné plus de 50 000 fois en seulement 24 heures.

« L’humour nous a permis d’exorciser les difficultés actuelles »

Le titre de la vidéo fait échos aux mesures que les professionnels devront en cas de redémarrage de leurs activités le 2 juin prochaine, date du début de la seconde phase de déconfinement. D’emblée, les premières scènes évoquent les mesures sanitaires en vigueur et leur impact sur ce qu’il sera possible de faire… ou pas dans les restaurants.

« J’ai bossé dans la restauration et après en avoir discuté avec l’équipe du Goéland, on s’est dit que même lorsque il y a des catastrophes, on accueille toujours les clients avec le sourire. L’humour nous a permis d’exorciser les difficultés actuelles. », explique le réalisateur Jonathan Perrut. « Cela permet d’exorciser la situation » reconnait Pierre Jeanclaude, le gérant du bar-restaurant Le Goéland 1951. « La tribu des Houpas » fait en tout cas fait du bien aux restaurateurs de toute la France. Plus de 200.000, ces derniers retrouvent un peu le sourire ce jeudi.

Les restaurants pourront rouvrir le 2 juin

Lors d’une conférence de presse, Edouard Philipe a déclaré que les collèges et des lycées, cafés, restaurants et bars pourront rouvrir à partir du 2 juin prochain selon un protocole strict. Ainsi, il faudra 10 personnes maximum par table et un mètre entre les tables des différents groupes, masques obligatoires pour les personnels. Pierre Jeanclaude avait affirmé mardi que « Ce n’est pas l’espace le problème. On a 70 places à l’intérieur, 200 à l’extérieur, s’il faut tout diviser par deux, on le fera. Mais cela veut dire que de 30 saisonniers, il faudra n’en garder que la moitié ». Il imagine même des concerts dehors en respectant les distances de sécurité. Le gérant du bar-restaurant Le Goéland 1951 espère qu’il pourra y avoir des adaptations locales. Il s’est déjà rapproché du maire de la commune pour étudier toutes les adaptations possibles de l’établissement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.