Paris : Un restaurant de Christophe Adam s’attire les foudres des internautes à cause d’un plat baptisé “Tching tchong salade”

La carte du plat "Tching tchong"

Ce lundi, un restaurant parisien, du pâtissier à succès Christophe Adam, s’est attiré les foudres des internautes après avoir baptisé un plat « Tching tchong salade ». L’enseigne s’est aussitôt empressée de s’excuser et d’indiquer qu’elle n’avait pas conscience de sa maladresse.

Un plat qui sent le racisme

Sur Twitter, une internaute a partagé ce lundi une photo du menu du Dépôt Légal où figurait un plat fait à base de rouleaux de printemps en salade, de gambas et de poulet accompagné, le tout accompagné « d’une merveilleuse sauce tching tchong ». « En 2019, t’es oklm dans un resto et tu tombes sur ce genre de « blague »… Pour info c’est chez Dépôt Légal Paris » écrit cette internaute scandalisée.

Très vite plusieurs internautes réagissent et les trolls pleuvent. La plus part d’entre eux pointent du doigt le racisme contenu dans cette appellation. Ils se disent déçus que ce soit le restaurant du très respecté chef Christophe Adam qui ait pu faire une telle chose.

« Nous n’avions pas pris conscience de la connotation blessante de cette expression »

Rapidement les mots incriminés sont retirés du menu et le célèbre pâtissier se dépêche de se justifier sur ses différentes pages internet. « Nous souhaiterions préciser que cette appellation a été choisie (sic) très maladroitement pour sa résonance asiatique et non pour afficher un côté raciste qui n’existe absolument pas au sein du Dépôt Légal » a écrit le chef Christophe Adam. Il ajoute : « Lors de l’impression des cartes, nous n’avions pas pris conscience de la connotation dure, blessante et péjorative de cette expression. De ce fait nous avons immédiatement retiré ces mots de la carte dès les premiers commentaires ». Puis, au nom de son équipe, il présente ses excuses « à toute la communauté asiatique et à tous nos clients ».

Les internautes n’en démordent pas

Malheureusement, les propos du pâtissier n’ont pas du tout convaincu les internautes, qui ont continué de tacler son restaurant. L’un d’entre eux rappelle à Christophe Adam qu’« Il s’agit de racisme, il faut en avoir conscience. Si vous ne le réalisez pas, d’autres continueront de rabaisser les gens avec leurs mots (comme « tching tchong » qui est une insulte). Nous espérons tous que vous vous en rendez compte. ».

« Mamadou » et la tête de « nègre »

En février dernier, un autre plat avait suscité un tollé sur internet. Un boulanger du Rhône avait appelé un gâteau « Mamadou » et lui avait donné une tête vraiment pas drôle (la tête des « nègres » qu’il se figurait certainement). Ce boulanger avait également dû retirer de ses étagères son gâteau pas franchement inspiré.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.