Gilets Jaunes : L’acte 23 marqué par de nouvelles violences, notamment à Paris

 

Ce samedi 20 avril 2019, l’acte 23 des Gilets Jaunes aurait rassemblé 27.900 manifestants dans toute la France selon le Ministère de l’Intérieur et 101.125 participants d’après le Nombre jaune. Rien qu’à Paris, ils étaient au moins 9.000 personnes à avoir rejoint la place de la République après s’être rassemblés à Bercy. Des poubelles et des scooters ont été incendiés, ainsi que des magasins vandalisés.

Des chiffres encore en baisse

Comme chaque samedi maintenant, les autorités et le Nombre jaune se livrent à une guerre des chiffres concernant la mobilisation des Gilets Jaunes. Pour cet acte 23, le Ministère de l’Intérieur a compté 27.900 manifestants dans toute la France, tandis que le Nombre jaune enregistrait 101.125 participants. A Paris, au moins 9.000 personnes ont rejoint la place de la République, après s’être rassemblés à Bercy. La préfecture de police de Paris a noté la présence de plusieurs black blocs, généralement des militants radicaux de gauche. Plusieurs heurts ont été constatés entre manifestants et forces de l’ordre. Profitant de la confusion, des manifestants ont incendié des poubelles et des scooters et vandalisé des magasins, notamment place de la République.

Bordeaux, Toulouse, toujours au rendez-vous

A Nice, des Gilets Jaunes auraient scandé, dans une vidéo, « Suicidez-vous ! » à des policiers. Un chant qui a suscité l’écœurement du maire Christian Estrosi qui a vivement réagi sur Twitter : « Entendre ‘Suicidez-vous’ scandé contre les policiers est ignoble alors qu’on déplore 28 suicides de policiers nationaux depuis le 1er janvier. A cette situation dramatique pour nos forces de l’ordre s’ajoute l’abject de ces voyous ». Le Ministre de l’Intérieur a, quant à lui, exprimé son soutien aux forces de l’ordre en déclarant : « Honte à ceux qui se sont livrés à une telle ignominie ! Soutien total à nos forces mobilisées, et à leurs familles. L’immense majorité des Français sait ce qu’elle leur doit. ».

À Bordeaux, les Gilets Jaunes étaient environ 1 500 à défiler dans les rues de la ville, comme chaque samedi. Pour l’acte 23 du mouvement, la manifestation s’est globalement déroulée dans le calme. Un seul incident a été rapporté par la presse locale. Des forces de l’ordre ont tiré des gaz lacrymogènes et utilisé leurs lanceurs de balles de défense pour empêcher des manifestants d’accéder à l’hypercentre de la ville.

Enfin à Toulouse, autre place forte de la contestation, plusieurs milliers de Gilets Jaunes ont défilé ce samedi. Des heurts ont été constatés en fin de journée. Au moins 17 personnes ont été interpellées pour jets de projectiles ou encore violences sur les forces de l’ordre.

Le bilan national de l’acte 23 des Gilets Jaunes

Selon le Ministère de l’Intérieur, au moins 249 individus ont été interpellés lors de cet acte 23 du mouvement, dont 182 placés en garde à vue dans toute la France. Parmi les personnes arrêtées, l’on note quatre journalistes et un pompier qui détenait du matériel incendiaire. En outre, la police a procédé à 20 518 contrôles préventifs pour éviter des violences dans la manifestation, principalement sur les sites stratégiques.

 

.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.