« Un bon flic est un flic mort » : les tags de Tolbiac

tag_graf

Plusieurs graffitis s’en prenant violemment aux forces de l’ordre et faisant l’apologie de la violence contre la police ont été peints sur les murs de l’université Tolbiac, à Paris.

Mardi 11 octobre, quelle ne fut pas la stupeur du personnel de l’Université de Tolbiac, qui a découvert en ouvrant les portes de cette établissement d’enseignement supérieur du 13éme arrondissement parisien, des tags d’incitation à la haine envers les forces de police.

Les textes de ces messages se veulent sans ambiguïté :

« Frapper vite, frapper fort, un bon flic est un flic mort. »

« J’ouvre une bouteille à chaque fois qu’ils
ferment le cercueil d’un flic. »

Ce matin, mercredi 12 octobre, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a déclaré que son ministère allait porter plainte contre les auteurs de ces textes.

Cette déclaration intervient en réponse à l’alerte qu’avait lancée hier, le syndicat de police Alliance, qui demandait à l’État de réagir.

Elle intervient également dans un contexte extrêmement sensible, après les attaques subies par la police, dont l’un des membres est toujours entre la vie et la mort, à Viry-Châtillon.

 

 

 

One Comment
  1. Pingback: Université : appels au meurtre de policiers | L'info News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *