Autorisation des recherches sur les embryons humains

La Grande-Bretagne a officiellement accepté les recherches sur les embryons humains en acceptant la demande d’une chercheuse.

Kathy Niakan est un médecin chercheur employé par le célèbre Institut Francis Crick. Elle a fait la demande de pouvoir étudier des embryons humains avec son équipe pendant 7 jours après la fertilisation.

Une demande qui a été acceptée cette semaine par l’Autorité britannique de la fertilisation humaine et de l’embryologie.

Cet organisme public a donc autorisé le médecin a recourir à des expériences de manipulation de gènes. Seule interdiction : ils ne pourront pas transplanter d’embryon sur des femmes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *