Elections européennes : L’écart entre RN et LREM très faible

 

Selon le sondage quotidien Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud Radio, l’écart entre La République En Marche (LREM) et le Rassemblement National (RN) est très faible dans les intentions de vote pour les élections européennes. Ainsi, la désignation de Nathalie Loiseau à la tête des Marcheurs et le gain de 0,5 point le vendredi dernier n’auront pas fait la différence.

Le RN ne laisse pas LREM s’échapper

D’après le sondage quotidien Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud Radio, les listes LREM et RN sont presqu’au coude-à-coude ce lundi 1er avril. Ainsi, malgré la désignation de Nathalie Loiseau en tête de liste, le 26 mars dernier, et le gain de 0,5 point acquis le vendredi dernier, les Marcheurs n’ont pas pu faire la différence.

La République en Marche (LREM) récolte en effet 22,5% d’intentions de vote contre 21% pour le Rassemblement National (RN). Si les scores sont serrés, il faut toutefois se montrer prudent car il existe une marge d’erreur propre aux statistiques. Cette marge est de 2 points en plus ou en moins du pourcentage affiché. Ainsi l’un ou l’autre des partis pourrait en réalité creuser l’écart par rapport à son vis-à-vis.

Les votants LR moins sûrs d’eux que le 21 mars

Si les Marcheurs doivent s’inquiéter d’une statistique, c’est sans doute celle liée à la conviction de l’électorat. Le RN a l’électorat le plus sûr de ces élections européennes, même si son taux connaît un net recul. De fait, 80% d’électeurs du RN étaient sûrs de leur choix le 11 mars et 88% le 22 mars contre 83% ce lundi. Mais le mal est moindre comparé à la liste Les Républicains conduite par François-Xavier Bellamy. Seulement 49% des personnes sondées disent être convaincus de leur vote pour la liste LR. Un chiffre bien loin du score de 76% enregistré le 21 mars dernier. François-Xavier Bellamy et ses camarades peuvent au moins se consoler de constater que les intentions de vote en faveur de leur liste se sont stabilisées à 14%. Ce qui leur permet de conserver la 3e place avec une bonne avance d’ailleurs.

Nicolas Dupont-Aignan soigne ses statistiques

Suivent les listes de la France Insoumise (8,5%) et Europe Ecologie-Les Verts (8%) qui se mènent un duel fratricide à gauche pour la quatrième place. A l’arrière train nous retrouvons la liste Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan (5,5%) qui double la liste Place Publique-Parti socialiste, menée par Raphaël Glucksmann (5%).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.