Zimbabwe : Une jeune femme accouche dans un arbre pendant le cyclone Idai

 

En mi-mars, alors que le cyclone Idai frappait de plein fouet l’Afrique australe, une jeune zimbabwéenne a accouché en haut d’un arbre où elle s’était réfugiée avec son mari. Elle a raconté son incroyable histoire, ce dimanche 24, mars sur la chaîne zimbabwéenne ZBC.

Au mauvais moment au mauvais endroit

En mi-mars, une jeune femme a accouché dans un arbre où elle s’était réfugiée avec son mari pour fuir le cyclone Idai qui frappait alors son pays le Zimbabwe et le Mozambique voisin. Elle a raconté son incroyable histoire ce dimanche sur la chaîne zimbabwéenne ZBC. La jeune femme en question s’appelle Tariro Guvakuva et réside à Chimamimani, l’un des districts les plus touchés par le cyclone au Zimbabwe. Ce 15 mars 2019 à 22H environ, alors que le cyclone Idai faisait rage, l’eau a commencé à envahir et détruire son jardin et sa maison. Elle et ses proches ont alors eu l’idée de grimper sur un rocher pour avoir la vie sauve. Mais très rapidement ce refuge est devenu instable. Il fallait immédiatement en trouver un autre. C’est ainsi qu’ils se sont mis à escalader la montagne. Au haut de la montagne, la petite famille se perche sur un arbre en attendant une baisse des eaux. C’est dans cette posture inconfortable et ce moment difficile que la jeune femme mettra au monde l’enfant qu’elle attendait. « Alors que j’étais sur un arbre dans la montagne, le travail a commencé », a confié Tariro Guvakuva. « J’ai donné naissance à mon bébé avec l’aide de mon mari. », ajoute-t-elle.

« Dieu est avec nous »

En mémoire de cet évènement et surtout en reconnaissance à la providence le couple a baptisé son garçon Anesu, qui signifie « Dieu est avec nous » en langue shona.

Selon les Nations unies, le cyclone Idai a fait plus de 259 morts au Zimbabwe et 450 au Mozambique voisin, soit plus de 700 victimes dans les deux pays. Le cyclone a également détruit la plus part des infrastructures des districts touchés, dont celui de Beira au Mozambique et de Chimamimani au Zimbabwe.

Une histoire similaire en 2000

L’histoire Tariro Guvakuva rappelle celle d’une autre jeune fille mozambicaine en 2000 qui avait également accouché sur un arbre. Sa photo, drapée dans un linge sale, avait fait le tour des réseaux sociaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.