Un père de famille tué dans un manège près de Lyon

Samedi 31 mars, à la veille de Pâques, une famille a été plongée dans un terrible drame. Alors qu’elle était dans une petite fête foraine près de Lyon, le père est décédé après qu’un problème technique soit survenu sur l’attraction.

Un nouveau drame a eu lieu dans une fête foraine. A Neuville-sur-Saône, l’exploitant du manège a été entendu par les enquêteurs et placé en garde à vue pour homicide involontaire, blessures involontaires et mise en danger de la vie d’autrui.

Une des nacelles de l’attraction s’est écrasée au sol alors qu’elle était en marche, avec à son bord une famille. Le quadragénaire, père de famille, a été expulsé du manège, avant de venir s’écraser sur le sol. Sa femme et son fils ont été blessés mais leurs jours ne sont pas en danger. Le maire de la ville a immédiatement fermé les attractions, installées chaque année pour la période de Pâques.

Après l’effroi, c’est la stupeur qui gagne les rangs des forains, qui connaissaient bien le gérant du manège impliqué. Pour l’avocat de la défense, maître François Saint-Pierre c’est le même constat.

« En l’état de l’enquête de la gendarmerie, il est établi que le manège avait fait l’objet de contrôles techniques tous les ans conformément à la réglementation. Le dernier contrôle remontait à juillet dernier », a-t-il expliqué aux micros de France Info. « C’est quelqu’un qui depuis 30 ans et plus fait tourner des manèges, et qui ne s’explique pas ce qui s’est passé. Il a vu ce manège s’effondrer sous ses yeux. Il n’a pas d’explication à cet accident », a-t-il ajouté.

Mais ce lundi, des sources proches de l’enquête sont venues contredire cette version. Les premières constations effectuées sur le manège avaient révélé d’importants problèmes mécaniques, électriques, hydrauliques et d’entretien.

Depuis qu’un père et son fils ont perdu la vie dans une attraction de vitesse à la Fête des Loges de Saint-Germain-en-Laye en 2007, une loi a été mise en place afin de renforcer la sécurité sur les manèges.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *