Les policiers se suicident en masse

La vague de suicide qui touche actuellement la police nationale française est particulièrement inquiétante.

Le mal être des forces de l’ordre, en France, n’est pas nouveau. Mal considérés et traités par la population, les policiers ne sont pas très bien rémunérés et ils ont énormément de travail. De quoi éprouver du ressenti…

Souvent en sous-effectif, ils doivent faire quotidiennement face à une pression extrême et ces conditions ne sont pas prises en compte dans leurs statuts.

L’après 13 novembre avait légèrement amélioré le moral de nos policiers, enfin confrontés à une population reconnaissante, mais cet « état de grâce » n’aura pas duré longtemps.

Ainsi, alors que déjà 62 policiers et gendarmes se sont suicidés depuis le début de l’année, ils ont été 8 à le faire en une seule semaine.

De quoi imposer aux responsables politiques de s’engager pour soutenir une profession au plus mal. Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a ainsi demandé « une évaluation des mesures mises en œuvre pour prévenir les suicides parmi les forces de l’ordre ». Il a également annoncé qu’il comptait réunir « rapidement les représentants des policiers et gendarmes pour évoquer les dispositifs de prévention existants et les moyens d’en renforcer encore l’efficacité ». 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *