50 voiture brulées sur un département en une nuit

incendie

Dans la nuit du 13 au 14 juillet, près de 50 véhicules ont été enflammés par des jeunes délinquants, dans le seul département des Hauts-de-Seine.

C’est un marronnier qui est devenu si banal qu’on en parle désormais presque plus. En France, chaque année, des centaines de véhicules ont brulé dans les différents quartiers sensibles, le soir du 14 juillet, comme pour célébrer la haine d’un pays le jour de sa fête nationale.

Cette année, en plus de l’attentat de Nice, et rien que sur le département des Hauts-de-Seine, 50 véhicules ont été incendiés.

A Rueil, les habitats ont tendu un guet-apens à des policiers vers minuit : ces derniers ont reçu des jets de pierres et surtout, des tirs de mortier. De nombreux incendies de poubelles et autres délits mineurs ont également été recensés cette nuit là.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *